L’Atlético Maillot de Madrid a dominé le FC Séville (1-0) ce dimanche en Andalousie. Troisièmes, les Colchoneros pointent à 3 points du Maillot de Real Madrid à une semaine du derby madrilène.

L’Atletico Madrid s’est imposé ce dimanche sur le terrain du FC Séville (1-0), et reste ainsi troisième à 3 points du Real Madrid avant le derby madrilène de la semaine prochaine. Dans un match très engagé, l’Atletico est parvenu à prendre le meilleur face à une équipe andalouse qui s’était Maillot de Foot pourtant créée les occasions les plus franches. Mais le Tigre Falcao a une nouvelle fois tiré les siens d’affaire grâce à un but plein d’à-propos. Sur un centre au deuxième poteau d’Adrian, Raul Garcia a armé une belle reprise de volée, que Falcao a prolongé du bout du pied dans les cages du FC Séville (76e). Ce but suffisait finalement aux hommes de Simeone, pas malheureux sur ce coup. En seconde période, le gardien des Colchoneros, Thibaut Courtois, a plusieurs fois sauvé les siens devant Coke (48e) et Negredo (89e). Dans les arrêts de jeu, Rakitic a même trouvé la transversale sur un superbe coup franc.
Le prochain week-end espagnol sera chaud Maillot de Foot 2013, très chaud. Car outre le derby de Madrid et le choc entre l’Athletic et le Barça, un certain Real Sociedad – Valence CF méritera toute l’attention. En concédant un nul sans but (0-0) ce dimanche à Pampelune contre l’Osasuna, la Sociedad de Philippe Montanier a fragilisé sa 4e place, menacée par… Valence. Sans pitié pour Malaga, samedi (5-1), Rami, Mathieu & co reviennent à deux points du dernier billet pour les barrages de la Ligue des champions. Muy caliente !

Auteur d’un très mauvais geste sur Branislav Ivanovic ce dimanche, Luis Suarez a présenté ses excuses.

“Je suis triste par rapport à ce qui s’est passé. Je présente mes excuses à Ivanovic et au monde du football pour ce comportement, inexcusable. Je suis vraiment désolé”, a indiqué sur son compte Twitter le goleador uruguayen, qui a mordu le défenseur des Blues dans ce match entre Liverpool et Chelsea. Brendan Rodgers, de son côté, a également commenté cet épisode. ”Après avoir examiné la séquence vidéo et parlé à Luis, son comportement est inacceptable et je l’ai fait prendre conscience de cela.”

En marge de la qualification de l’équipe féminine de Lyon pour la finale de la Ligue des Champions dimanche, Jean-Michel Aulas a félicité Saint-Etienne, l’ennemi intime de l’OL, pour sa victoire en finale de la Coupe de la Ligue. « J’ai eu la pudeur de ne pas être présent au stade pour qu’il n’y ait pas une mauvaise interprétation. Saint-Etienne mérite cette victoire. Je me mets toujours à la place des supporters. Et Saint-Etienne a de grands supporters, qui attendaient depuis 32 ans, rappelle le président lyonnais. Quand on est d’une même région et qu’on a envie que le football se développe, il faut soutenir l’équipe qui a délivré la meilleure qualité de jeu. Je suis aussi content pour Christophe Galtier, qui était notre entraîneur adjoint lors du dernier doublé de Lyon (en 2008, ndlr). Il faut reconnaitre que la meilleure équipe a gagné. »

Luis Suarez sera-t-il fortement sanctionné ? Après avoir mordu le bras de Branislav Ivanovic, dimanche, lors du nul de son équipe contre Chelsea (2-2), l’attaquant a tenu à s’excuser. “Je suis profondément désolé pour mon comportement inexcusable durant le match. J’ai essayé de contacter Branislav Ivanovic pour lui parler personnellement. Je m’excuse également auprès de mon entraîneur, de mes coéquipiers et de mon club“. L’attaquant uruguayen, alors à l’Ajax Amsterdam, avait écopé de 7 matches de suspension après avoir mordu au cou un adversaire, en novembre 2010. La FA pourra mener une enquête grâce aux images puisque l’arbitre de la partie n’a pas vu le geste de Suarez. Sur le même sujet: Suarez, le retour du cannibale

L’analyse statistique de la victoire du Paris Saint-Germain contre Nice (3-0) montre que les joueurs de la capitale ont pleinement dominé leur sujet, offensivement comme défensivement. Avec notamment une totale domination dans les airs.

La large victoire (3-0) du PSG face à Maillot Nice, en clôture de la 33e journée de Ligue 1, est tout sauf usurpée. Elle aurait même pu être plus large avec davantage de réalisme côté parisien. En témoignent les 16 tirs des Franciliens, dont 8 cadrés. La grande majorité (13) a même été effectuée de l’intérieur de la surface. A l’inverse, les Azuréens n’ont trouvé le cadre qu’à une reprise et n’ont pas vraiment existé sur le plan offensif. Dans le domaine aérien, même constat. Si aucun des buts n’a été marqué de la tête, tous les duels de ce genre ont penché du même côté : celui Maillot de Foot du PSG.

Interrogé sur Canal+ à l’issue de la large victoire sur Nice ce dimanche soir pour le compte de la 33e journée de Ligue 1 (3-0), le gardien parisien Salvatore Sirigu a confié: “On n’est pas intouchables, mais on essaie de l’être. On a mis de l’enthousiasme et de l’envie ce soir. Avec une telle volonté et une telle force dans notre jeu, on a pu démontrer que le match d’Evian était un accident.” Un peu plus tard, Maillot Carlo Ancelotti s’est étonné des deux visages différents affichés par son équipe cette semaine: “Je ne comprends pas que l’équipe joue si mal à Evian et si bien ce soir, on doit s’améliorer dans la continuité, parce que cette équipe a beaucoup de qualités.” De son côté, le Nicois Timothée Kolodziejczak a confié: “Ils ont fait un gros match, en nous pressant haut d’entrée, jusqu’à ce premier but. Ensuite on a mieux joué, on s’est créé quelques occasions mais après la mi-temps, le carton rouge (d’Ospina) nous a fait mal, et on a commis quelques erreurs défensives. On a vu un grand Paris ce soir. Maintenant, pour nous, ce n’est pas fini. Il reste cinq journées à jouer Maillot de Foot et il faut se pencher tout de suite sur notre prochain match.”

Soixante-dix points, 60 buts marqués, 20 encaissés… Le PSG aime les comptes ronds. Ces chiffres impressionnants, le club de la capitale les a améliorés ce dimanche Maillot de foot 2013 soir en battant l’OGC Nice au Parc des Princes (3-0) pour le compte de la 33e journée de Ligue 1. Forcément, la balance parisienne penche du côté positif.

Lire le résumé du match.

Points positifs :

- Ce soir, l’état d’esprit était excellent. Dès les premières minutes, les coéquipiers de Javier Pastore se sont positionnés haut, ont agressé leur adversaire et se sont procurés d’énormes occasions. Quand il n’est pas « en mode touriste », ce Paris-là est tout simplement injouable.

- Quatrième match d’affilée en Ligue 1 sans concéder de but. La solidité défensive de l’équipe est redevenue telle qu’au mois de décembre. Les prestations magnifiques de Mamadou Sakho, décidément irréprochable lorsqu’il joue, et de Thiago Silva, qui a en plus failli inscrire un but irréel, ne sont pas étrangères à ce nouveau « clean sheet ».

- Carlo Ancelotti s’est prouvé à lui-même que son Maillot de Foot équipe pouvait faire davantage de mal à son adversaire en le pressant haut qu’en jouant obstinément le contre. Certes, c’est de cette façon que Paris a ouvert le score, mais il n’est pas moins dangereux lorsqu’il campe dans la moitié de terrain adverse, et s’évite surtout quelques frayeurs devant son but. Un enseignement tactique à méditer pour le technicien italien.

- Le Zlatan de ce soir avait envie de rattraper sa piètre prestation à Annecy. Il y est parvenu en se montrant collectif (avant-dernier passeur sur le premier but, passeur décisif sur le dernier) et en se vengeant de son tir au but manqué face à Bertrand Laquait en convertissant son penalty sans trembler. Pastore et Verratti ont également brillé, mais c’est toute l’équipe qui a fait un grand match.

- L’air de rien, les succès de Lyon et Marseille ce week-end avaient remis un peu de pression sur le Maillot PSG. Avec ce succès, Matuidi et sa bande ont huit doigts sur le trophée de champion de Maillot France.

- Le public, sentant sans doute poindre un troisième titre pour ses chouchous, a été particulièrement présent et bruyant.

Points négatifs :

- Le club de la capitale a tardé avant de faire le break (le penalty d’Ibrahimovic est marqué à la 65e minute). La faute à un certain manque de réalisme, notamment de Jérémy Ménez (tir à bout portant repoussé par Ospina à la 27e, face-à-face mal géré à la 78e).

- En pinaillant un peu, on notera que le PSG s’est amusé face à une équipe réduite à 10, après avoir inscrit deux buts sur des erreurs du portier azuréen David Ospina. Son mérite est donc un petit peu moindre.

Bilan : Paris va être champion. Ça, on s’en doutait déjà. Mais avec ce genre de performance, Paris fera un beau champion. Espérons que les coéquipiers de l’extraordinaire Thiago Maillot Silva ne se relâchent pas à nouveau d’ici la fin du championnat, de sorte à nous offrir encore des prestations aussi rassasiantes.

Carlo Ancelotti n’a pas apprécié le comportement de Jérémy Ménez avec M.Chapron, l’arbitre du match PSG-Nice (3-0), ce dimanche. Il souhaite que son attaquant apprenne à ne pas discuter l’arbitrage. « Si je suis dérangé par ça ? Oui, un peu. Il a pris le risque de prendre un carton rouge en parlant avec Nouveau Maillot foot 2013 l’arbitre. Je ne sais pas ce qu’il lui a dit mais ce n’était pas une bonne chose de parler avec l’arbitre parce qu’il fait son travail et tu dois faire la même chose sans parler. »

On a vu beaucoup d’intensité, d’agressivité. On a été costaud ce soir. La clé était là. Je pense que ce sont des enfants qu’il faut gronder. Je ne sais pas pourquoi l’équipe Maillot de Foot pas cher peut jouer aussi bien ce soir et aussi mal comme à Evian.” a déclaré l’entraineur du PSG sur Canal + après la rencontre.

Grâce à des buts de Salvio et Lima, Benfica a remporté ce dimanche soir le derby de Lisbonne aux dépens du Sporting Portugal (2-0). A quatre journées de la fin de la saison, Benfica Maillot de Foot, en tête, compte quatre points d’avance sur le FC Porto, vainqueur samedi sur la pelouse de Moreirense, le Sporting n’occupant que la huitième place à… 37 points de son rival lisboète…

Tout proche de quitter Montpellier l’hiver dernier, Younes Belhanda devrait vraisemblablement plier bagages durant le prochain mercato. Et selon son président, le milieu offensif marocain ne sera pas bradé malgré une saison bien moins époustouflante que lors de l’exercice 2011-2012. Invité sur le plateau du Canal Football Club sur Canal +, Louis Nicollin a fixé le prix de son joueur sur le marché.

« Le vendre à Paris ? Pourquoi pas »

« Belhanda veut vraiment partir. Pour lui, il faut au moins 10 ou 11 bâtons. C’est un garçon que j’adore mais qui a pris un gros gros salaire après le titre. Et l’année prochaine, on Maillot de foot 2013 ne peut plus assurer ça parce qu’il n’y a plus de Ligue des Champions. Le vendre au PSG ? Pourquoi. Dans tout les cas je ne m’en fiche pas parce que c’est un petit que j’aime », explique Nicollin au sujet de son protégé.

L’entraîneur de Nice, Claude Puel, a regretté que son équipe ait joué en infériorité numérique face au PSG (0-3). A cause d’un banc limité, le Gym n’a ainsi pas pu rivaliser avec Paris.

Claude Puel (entraîneur de Nice) : «On a fait une très mauvaise entame et Paris une très bonne au contraire. Après le but on a fait des choses intéressantes, mais on a manqué un Nouveau Maillot foot 2013 peu de présence et d’efficacité. J’aurais aimé pouvoir insuffler un peu plus de force offensive mais quand j’allais le faire, on a pris maillot de foot ce penalty. Ca a été un tournant. A 11, il y avait des possibilités, à 10 et 2-0, le match était fini. On a vu des Parisiens concentrés, par moments on s’est hissé à leur niveau. On a eu 10 minutes très problématiques et après on a desserré l’étau. On a fait des choses de qualité. Mais on n’a pas assez osé et tenté dans cette période où l’on arrivait à transpercer le milieu parisien. C’est ce qu’on s’est dit à la mi-temps, qu’on pouvait revenir dans le match. Après le penalty, c’était fini. Ce n’est pas une bonne journée pour nous dans cette course. En plus, on arrive assez démunis dans cette dernière ligne droite. On a pas mal de petits problèmes et quand Maillot de foot 2013 on n’a pas un effectif pléthorique, ça compte beaucoup. Un champion est toujours beau, ils ont fait de belles choses en Ligue des Champions. Quand on est éliminé en Ligue des Champions, c’est une petite mort, c’est dur de revenir. Ce sont des grands joueurs, qui ont un ego. Face à un environnement devenu négatif après leur match en Coupe mercredi, on se doutait qu’ils allaient faire un gros match.»
Thimothée Kolodziejczak (défenseur de Nice, au micro de Canal+) : «Les dix premières minutes, ils nous ont mis un gros pressing, on a eu du mal à sortir, et le but nous Maillot de Foot pas cher a fait mal. Après, on a mieux joué, jusqu’à la mi-temps. Après, on prend ce carton rouge qui nous fait vraiment mal et on a coulé. A dix contre onze contre Paris, ça ne pardonne pas. Ils ont été réalistes et très forts ce soir. On a été trop timides offensivement. Et on a vu un gros Paris ce soir. Il reste six matches, il faut se pencher sur le match de Troyes qui sera très important dimanche».

Welcome to Blog.com.

This is your first post, produced automatically by Blog.com. You should edit or delete it, and then start blogging!